Nouveau site

0eb842f351ff0704908c6758bf86a48226e62e589df35ca091f275cf8ab2bc8b

Voilà donc mon petit coin personnel sur internet.

J’ai prévu d’alimenter ce site avec des articles, des dessins, de la musique, des histoires… Bref, tout ce qui voudra bien sortir de moi.

C’est la première fois que je créé un site de toute pièce, et je suis encore loin de tout maîtriser. Mais pour arriver à ce résultat, ce n’est pas très difficile :

1 – Direction OVH pour réserver un nom de domaine. Le site est clair, il n’y a que se laisser guider. Ils ont plusieurs offres, pour ma part j’ai choisi la moins chère avec WordPress préinstallé dessus. Total : 43€ (Je devrais remettre 10€ tous les ans pour que mon site continue d’être hébergé)

WordPress est une plateforme gratuite qui permet de créer des sites sans forcément avoir des connaissances en HTML ou autre (même si ça peut aider). Je n’ai pas la moindre idée de comment on installe un WordPress sur un site, c’est pour ça que c’est cool qu’OVH le fasse à ma place.

2 – Ca y est, mon site existe, il est vide et il est moche. Comme le remplir c’est fatiguant, je vais commencer par le rendre plus joli : direction Themeforest ! Là-bas il y a moult “Theme”, c’est à dire des design prédéfinis de WordPress prêts à l’emploi. Sauras-tu retrouver celui que j’ai choisi ? (Facile avec http://whatwpthemeisthat.com/, qui poukave direct le Theme du site tapé dans la barre de recherche). Ce qu’il y a de sympa, c’est qu’en cliquant “Live Preview” on peut essayer le Theme avant de l’acheter. Il y en a pour tous les goûts et pour faire toute sortes de sites, des payants comme des gratos. Le mien m’a coûté 30$ qui, après TVA , frais de gestion, etc, me reviens à 35€ (oui c’est la fête).

3 – L’installation d’un Theme wordpress sur mon site était pour moi un mystère. Tout ce que Themeforest m’a donné, c’est un petit fichier .zip d’à peine 70ko, donc j’étais un peu dubitatif. Heureusement, à l’heure la plus sombre où l’angoisse de l’inconnu paralyse ma fuite en avant et me fait regretter mes 80 balles (!!!), Google, dans un élan de bonté paternaliste, a glissé sa main dans la mienne et m’a montré la voie. (Pour vous éviter ce moment gênant, sachez juste qu’il faut aller dans Apparence -> Theme > Ajouter -> Mettre un Thème en ligne. Uploadez le .zip et voilà. Oui c’est aussi simple que ça en fait).

4 – Ayé ! Plus qu’à justifier ces dépenses irresponsables en écrivant quelque chose, un article, n’importe quoi. Et le tour est joué !

 

Bienvenue chez mon cybermoi.

 

%s